La pensée du jour

Des rai­sons per­son­nelles font que ces temps-ci, j’utilise pas mal de méta­phores nau­tiques. Je ne suis donc qu’à moi­tié sur­pris d’avoir tout de suite pen­sé aux marins, en regar­dant mon plan­ning de ces temps-ci : après une semaine de “vacances” au début du mois — en fait inter­rom­pues pour démis­sion­ner, pas­ser des entre­tiens d’embauche, rem­plir des papiers, tout ça —, j’ai deux week-ends de quatre jours pour Noël et le nou­vel an, sui­vis d’un week-end de trois jours pour finir mon stock de récu­pé­ra­tions et de RTT, puis d’un nou­veau week-end de trois jours entre deux bou­lots.

Autre­ment dit, comme les voi­leux (en par­ti­cu­lier lors de tra­jets en soli­taire) font du “som­meil frac­tion­né”, deux heures par ci, deux heures par là, je fais des “vacances frac­tion­nées”.

C’était la pen­sée du jour. Je sais, je fais par­fois des rap­pro­che­ments bizarres.

Voir aussi :