Sport

Enten­du au 20 h de France 2 :

Le sport : le ski, avec […], le foot­ball, avec […], et puis le rug­by.

Sinon, aujourd’hui, y’a aus­si eu un dou­blé fran­çais (bon, à moi­tié moné­gasque pour la seconde place) dans un ral­lye où les Scan­di­naves ont été intou­chables jusqu’en 2004. En plus, c’est une vic­toire sur une nou­velle voi­ture (c’est son deuxième ral­lye), par un équi­page encore jeune (seule­ment trois sai­sons en WRC), et elle n’est pas volée (Ogier et Ingras­sia ont pro­fi­té de leur place le pre­mier jour, mais ils ont conti­nué à répondre coup par coup aux per­for­mances de Loeb-Ele­na jusqu’à ce que ceux-ci se contentent de la deuxième place).

Ce n’est que la deuxième vic­toire non-scan­di­nave au ral­lye de Suède, et sur 43 édi­tions (depuis la créa­tion du cham­pion­nat inter­na­tio­nal des marques, qui ame­na beau­coup de com­pé­ti­teurs étran­gers), seuls Thé­rier, Röhrl, Mou­ton, McRae, Sainz, Burns, Loeb, Gal­li et donc Ogier sont mon­tés sur le podium sans être régio­naux (l’Estonie, c’est pas loin, déso­lé Mär­tin).

Thé­rier aurait été cham­pion du monde 73 si le cham­pion­nat pilotes avait exis­té ; tous les autres l’ont été au moins une fois, à part Mou­ton (vice-cham­pionne 82 der­rière ce gros c.. de Röhrl), Gal­li (qui ne doit sa troi­sième place en 2008 qu’à une cas­cade d’abandons et aux cinq minutes de péna­li­té de Sor­do) et Ogier.

Autre­ment dit : pour les ama­teurs de ral­lye, la manche sué­doise 2013 res­te­ra sans doute dans les annales, autant que le titre de Marion Rol­land chez les ama­teurs de ski alpin et lar­ge­ment plus que les matches de foot et de rug­by natio­naux du jour.

Il n’est évi­dem­ment pas ques­tion de pas­ser cet évé­ne­ment mineur pour la marche du monde devant l’actualité malienne, ali­men­taire ou même météo­ro­lo­gique. Mais dans la page sports, on pour­rait au moins en tou­cher un mot, comme on le fait pour les résul­tats de bal­lon du week-end.