Check-lists

X-Plane, c’est un simulateur de vol. Pas un jeu d’arcade, non, un simulateur, comme dans « simuler » : faire comme en vrai. On peut évidemment se simplifier la vie, mais avec certains avions quasiment tous les systèmes sont reproduits et il est presque impossible de décoller sans suivre une check-list minimale — par exemple, impossible de démarrer un moteur sans avoir lancé l’APU et ouvert le « bleed ».

Donc, les check-lists. Symboles de la complexité des avions qui fait tellement peur au quidam, perdu devant tous ces symboles complexes.

Pourtant, avec un peu d’habitude, il y a plein d’avions que je démarre sans y réfléchir plus que ça, et quand j’en télécharge un nouveau je commence par voir si je trouve mes marques avant même de chercher s’il y a une check-list. Parce que beaucoup de check-lists sont pleines de bon sens si on sait vaguement comment fonctionne un avion — et si on se permet de sauter des étapes, par exemple je communique pas avec le contrôle aérien et je dépose pas de plan de vol vu que je suis seul sur mon ordinateur.

Et brutalement, je me suis dit un truc : si on prenait pas la voiture tous les jours, on trouverait ça à peine moins compliqué. Et si on était aussi consciencieux (et contraints par les même normes de sécurité) pour utiliser une voiture, on aurait aussi de belles check-lists imbitables à première vue.

Démonstration par l’exemple : je me suis amusé à faire des check-lists pour mon Caravelle.

Vérifications avant démarrage

  • Contact : off
  • Frein de parking : verrouillé
  • Remorque : absente ou accrochée, sécurité et contacts mis
  • Compteur kilométrique : < 7 500 km depuis dernière vidange
  • Pression pneus : > 2,5 bars
  • Niveau d’huile : > min
  • Niveau d’eau : > min
  • Vitesse : point mort
  • Clignotants : off
  • Phares : éteints
  • Feux de position / de croisement : éteints
  • Essuie-glace : off
  • Radio : off

Démarrage moteur

  • Levier de démarrage à froid : selon nécessité¹
  • Contact : on
  • Vérification voyants : batterie, huile, eau, frein de parking allumés
  • Jauge carburant : selon nécessité
  • Attente voyant : préchauffage éteint
  • Embrayage : selon nécessité²
  • Contact : démarrage, maintenu jusqu’à allumage régulier, puis on
  • Vérification voyants : batterie, huile, eau éteints
  • Compte-tours : 750 à 1 000 tr/min

Avant roulage 

  • Levier de démarrage à froid : off
  • Feux de position / de croisement : selon nécessité
  • Essuie-glace : selon nécessité
  • Portières : fermées (gauche, droite, latérale, arrière)
  • Visibilité : dégagée (pare-brise, vitre gauche, vitre droite, lunette arrière)
  • Rétroviseurs : réglés (gauche, centre, droit)
  • Siège : réglé
  • Ceinture : verrouillée (pour chaque occupant)
  • Radio : selon envie
  • Voie : dégagée
  • Frein : bloqué
  • Embrayage : débrayé
  • Levier de vitesses : souple³
  • Vitesse : selon nécessité
  • Frein de parking : off
  • Voyant de frein de parking : éteint
  • Voie : toujours dégagée
  • Gaz : 1 000 à 1 200 tr/min (jusqu’à 2 000 tr/min en montée, ralenti en descente)
  • Embrayage : patinage jusqu’à embrayage

Présenté comme ça, ça a l’air super compliqué à conduire. Je sais pas si je vais oser. ^^

 

¹ Levier permettant de booster la pompe à gas-oil pour les démarrages par très basse température.

² C’est une vieille machine un peu caractérielle et la boîte a tendance à figer lorsqu’il fait froid ; débrayer permet de ne pas entraîner l’arbre primaire, diminuant d’autant la charge sur le démarreur.

³ Lorsque la boîte « colle » (cf. note 2), mieux vaut éviter de forcer sur les fourchettes et attendre quelques dizaines de secondes que le moteur la réchauffe.

  • Eul Fred

    Item 27 de ma liste « 50 (bonnes) raisons pour ne pas sortir avec un passionné d’aviation :

    « Il fait des check-lists pour tout, pour vérifier sa valise en partant en vacances ou simplement pour aller faire des courses…  »

    Je dois donc ajouter : « Et même pour faire un tour en voiture ! »