Transbordeur

Vous le savez peut-être, j’ai tendance à être vaguement intéressé par les machins qui volent. Or, aujourd’hui, grâce à l’AFP, je viens d’apprendre un truc sur les avions, et il fallait que je le partage.

J’aurais pas cru, mais figurez-vous donc que les avions ont un transbordeur.

Personnellement, malgré ma curiosité pour tout ce qui vole, je n’ai jamais utilisé de transbordeur sur un avion de ligne. Faut dire que le transbordement, c’est déjà une opération assez risquée en bateau, pour peu que la mer soit un peu formée, j’ose pas imaginer ce que ça donne sur des véhicules se déplaçant potentiellement à plusieurs kilomètres du sol. Y’a bien quelques dingues qui l’ont fait (des acrobates, des militaires, des funambules, et bien sûr les hommes de Bane), mais ça m’a pas donné envie d’essayer.

Du coup, je suis pas sûr de comprendre à quoi ça peut servir sur un avion de ligne, peut-être pour le cas où il faudrait évacuer un passager malade sans détourner le vol ?

Ou alors… Attendez voir, si je lisais la suite de la dépêche ?

Le transbordeur, qui transmet vitesse et localisation d’un avion

Ah, tout s’explique : un rédacteur encore plus inculte que les autres a confondu transbordeur et transpondeur.

transbordeur

Et pire, grâce à la pompe à dépêches, l’ensemble de la presse a repris cette connerie monstrueuse, répétée quatre fois dans l’article. Y compris à Libération, parce que comme ils disent, « nous sommes un journal », pas une source d’informations.