Sévice public

velib_departMoi, je me déplace beau­coup en Velib, c’est pra­tique, plus rapide et moins cher que le métro.

Donc, aujourd’hui, comme d’habitude, j’habitais là, à droite, à côté de la tache grise du centre, dans le vil­lage de la Cha­pelle…

Donc, j’étais heu­reux : pas de risque de cla­quage, je pou­vais mar­cher cinq minutes pour m’échauffer en dou­ceur avant de prendre un vélo.

Mais aujourd’hui, j’étais encore plus heu­reux un peu plus loin.

velib_arriveeParce que en plus, j’arrivais là, à droite, juste au nord des taches grises d’en bas, entre la cité de la musique et le chan­tier mons­tueux.

Du coup, pas de risque de téta­nie, j’ai pu me détendre tran­quille­ment à pieds après avoir posé mon vélo à un kilo­mètre de ma des­ti­na­tion.

Mer­ci JCDe­caux de prendre si bien soin de mes cuisses. Et de ma ponc­tua­li­té.