700 000

Aujourd’hui, comme pré­vu ai-je envie de dire (d’un ton mi-bla­sé, mi-amu­sé), 700 000 exem­plaires de Char­lie Heb­do ont trou­vé pre­neur. Cela cor­res­pond à envi­ron cinq mois de ventes nor­males du maga­zine. Que les reti­rages se vendent moi­tié aus­si bien, et Char­lie se sera plus écou­lé en une semaine qu’en un an.

Alors oui, je sais, je suis très très loin d’être le pre­mier à expri­mer cette idée. Mais je vou­lais vite fait essayer des choses sur les ombres et répondre aux gens qui disent que j’écris mal, et la figure sinistre d’un comp­table col­lait bien à cette fonte un peu rigide (que je gar­de­rai sans doute pas, faut que je cherche encore). Je pré­ten­drai pas être satis­fait, je vous ras­sure.