Cases à cocher et carnet de vol

Cet hiver, l’aéro-club d’Angoulême relance l’activité vol de nuit. Du coup, hier, j’ai fait mes pre­miers tours de piste noc­turnes, en vue de pas­ser la qua­li­fi­ca­tion. Comme celle-ci impose un mini­mum d’heures de nuit et de navi­ga­tions de nuit, j’ai ajou­té une colonne à mon car­net de vol élec­tro­nique, que je tiens dans un bête tableur Google.

Et là, bonne sur­prise : Google a rajou­té une fonc­tion “case à cocher“1.

Une des acti­vi­tés un peu fas­ti­dieuses de la tenue d’un car­net de vol : copier les temps de vol cal­cu­lés sur la page de gauche dans les bonnes colonnes de la page de droite, selon ce qu’on a fait.

Avant, la solu­tion un peu bâtarde que j’utilisais res­sem­blait à mon car­net de vol papier : copier dans les colonnes adé­quates (solo et navi­ga­tion) le temps de vol lorsque c’était appro­prié. C’était chiant, sur­tout sur mobile, et c’était autant de risques de fausse sai­sie (même en uti­li­sant les fonc­tions des cel­lules, il suf­fi­sait de cli­quer sur la mau­vaise case pour voir appa­raître le mau­vais nombre).

Avec des cases à cocher, ça devient bien plus simple à gérer, en par­ti­cu­lier sur un ter­mi­nal mobile : un coup de doigt sur la case et hop!, c’est enre­gis­tré, et pas besoin de com­pa­rer des chiffres pour véri­fier la sai­sie — si c’est la case à côté de celle qu’on visait qui est cochée, on s’en rend compte tout de suite.

De manière assez amu­sante, si j’ai décou­vert cette nou­veau­té à cette occa­sion, elle n’est jus­te­ment pas adap­tée pour le cal­cul du temps de vol de nuit. En effet, un vol peut com­men­cer de jour et se finir de nuit, ou le contraire. Il faut donc tout de même noter ce temps sépa­ré­ment…

  1. Ça date du prin­temps, mais j’imagine que je suis pas for­cé­ment le seul à avoir raté l’information, donc je vous en parle.