Joyeux anniversaire

Papa avait de la suite dans les idées. Per­sonne ne lui avait rien deman­dé mais, puisque son petit der­nier avait été bien accueilli à l’école, il s’est dit qu’il était temps pour un nou­vel enfant. Plus fort, plus grand, plus beau selon cer­tains, celui-ci devait savoir tout faire : gar­dien de but ou pilier, gym­naste ou démé­na­geur ; sitôt né, il se révé­la sprin­teur et grim­peur hors pair. En guise de crèche, Papa l’envoya dans un grand bac à sable ; le petit s’y amu­sa bien, mais pei­na à se faire des amis. Balayé par une tor­nade, il revint à la mai­son triste et iso­lé, conti­nua à faire un peu de sport et de bri­co­lage dans son coin, avant d’aider Papa durant la ges­ta­tion sui­vante. L’éducation de son cadet ayant cap­té l’attention de toute la famille, il finit au couvent, où il dort désor­mais en atten­dant les visites.

Le Mirage 4000, dans son couvent du Bour­get. — pho­to Eric Salard, CC-BY-SA

Joyeux anni­ver­saire tout de même, Das­sault Mirage 4000.