Joyeux anniversaire

Par­fois, vous vous ren­dez compte qu’entre votre aîné, grand et cos­taud, et votre puî­né, fin et agile, il y a de la place pour un troi­sième enfant. Une ges­ta­tion rapide et sans sur­prise mène à la nais­sance du reje­ton du milieu, celui que per­sonne ne va remar­quer mais que tout le monde appré­cie­ra. Appe­lé sous les dra­peaux sitôt faits ses pre­miers pas, il mène­ra une car­rière mili­taire et civile dis­crète mais inter­mi­nable : per­sonne n’en enten­dra par­ler jus­qu’à sa pre­mière ten­di­nite, sur­ve­nue à la cin­quan­taine ! Il aura pour­tant à son tour une nom­breuse des­cen­dance, dont un couple régnant sur les airs, et se fera des amis pres­ti­gieux en menant un chan­teur belge à l’autre bout du monde.

Oui, le Twin Bonan­za était très large : trois sièges de front. D’où son uti­li­sa­tion pour déve­lop­per le Queen Air, puis le King Air. — pho­to Ste­fan Krause, licence CC-BY-NC-ND

Joyeux anni­ver­saire, Bee­ch­craft Twin Bonan­za.