Joyeux anniversaire

Papa était tout jeune. Son pre­mier enfant avait fiè­re­ment fait ses pre­miers pas, mais souf­frait comme ses pré­dé­ces­seurs d’une fai­blesse car­diaque congé­ni­tale. Pour sa deuxième ges­ta­tion, Papa ten­ta donc de trans­plan­ter un cœur sain. Trop petit pour son nou­veau pal­pi­tant, le fœtus reçut éga­le­ment des côtes bien plus larges et naquit avec des ambi­tions accrues. Il pous­sa son pre­mier cri, bien plus aigu et puis­sant que ses aînés, et confir­ma sa bonne san­té en bat­tant un record à l’âge de deux mois et en pas­sant immé­dia­te­ment son bre­vet de secou­riste. Très appré­cié, l’en­fant fit de tout, par­tout, et lan­ça une nou­velle ère pour sa famille — et au-delà : cer­tains alpi­nistes disent qu’il chan­gea défi­ni­ti­ve­ment la face du monde.

Alouette II à Issy-Les-Moulineaux
Par­fois, selon la météo, l’A­louette Mouille ; mais ça ne l’empêche pas de voler.

Joyeux anni­ver­saire, Alouette II.