Socialiste…

Alors voi­là, je le dis, je l’avoue : je suis d’accord avec Ségo­lène Royal.

Oui, voir Aubry et Dela­noë s’allier pour que la pre­mière devienne pre­mier secré­taire du Par­ti socia­liste, ça a un vieil air de vieux dino­saures qui veulent pas lâcher leur place. Oui, il est temps de pas­ser la direc­tion du PS à une nou­velle géné­ra­tion, si pos­sible en zap­pant les cré­tins qui veulent tous unir le par­ti, mais cha­cun pour soi.

En revanche, là où j’ai du mal à suivre notre ex-pré­ten­dante au trône pré­si­den­tiel, c’est qu’à l’entendre, j’ai l’impression qu’elle compte incar­ner cette nou­velle géné­ra­tion.

Eh, oh, ma vieille, notre maire à tous avait trois ans quand vous avez com­men­cé à res­pi­rer ! Z’êtes même plus vieille que le pre­mier secré­taire actuel du par­ti !

Nou­velle géné­ra­tion, la Royal ? S’il s’agit de dire que les jeunes n’ont rien dans le crâne, effec­ti­ve­ment, il y a quelque chose en elle de jeune. Sinon, c’est bien les même relents de moi, moi-même et je qu’on reproche aux autres qu’on peut entendre dans ses logor­rhées actuelles. Réno­ver la poli­tique ? Si ça veut dire sin­ger l’autre cré­tin dans l’apologie de l’agitation per­ma­nente, du gou­ver­ne­ment à vue, de la légis­la­tion à chaud et de l’émotion facile ou pour oppo­ser un culte de la per­son­na­li­té à un autre culte de la per­son­na­li­té, mer­ci, mais non mer­ci !

Si vous vou­lez qu’une nou­velle géné­ra­tion prenne les reines du par­ti, c’est pas com­pli­qué : débar­ras­sez le plan­cher et empor­tez avec vous ces “ténors” si forts en tout.

Ah, et au pas­sage : la grande ques­tion il y a dix ans, quand Jos­pin est deve­nu pre­mier sinistre, c’était : “doit-on s’allier avec les cocos”. La grande ques­tion main­te­nant, c’est “doit-on s’allier avec le centre”. Si vous vous deman­dez pour­quoi les socia­listes votent de plus en plus com­mu­niste révo­lu­tion­naire alors qu’ils ne sont ni com­mu­nistes, ni révo­lu­tion­naires, ne cher­chez pas plus loin.

Voir aussi :