Toyota 0 — PSA 0 — presse -1

Ouah, deux conne­ries en deux jour­naux, ça s’améliore.

“Après Toyo­ta qui a rap­pe­lé hier deux mil­lions de voi­tures pour un pro­blème d’accélérateur, c’est au tour de PSA de lan­cer une cam­pagne pour un pro­blème simi­laire. Les modèles tou­chés, Peu­geot 107 et Citroën C1, sont fabri­qués en Répu­blique tchèque et non en France, situa­tion qui inquiète…”

Je vous la fais courte et de mémoire, mais en gros, c’est ce que mon confrère char­gé de la pré­sen­ta­tion du 20h a gros­so modo sor­ti il y a dix minutes.

Donc, en gros, il sous-entend que la fabri­ca­tion en Répu­blique tchèque est dan­ge­reuse, et que c’est vache­ment mieux d’assembler en France. (Et donc, si on pousse un peu, que not’président à nous qu’on a avait rai­son de deman­der des comptes à Car­los Ghosn sur la ques­tion de la pro­duc­tion de la Clio.)

Le pro­blème, c’est que l’usine tchèque est récente, fabrique des voi­tures aux der­nières normes inter­na­tio­nales qui ont pas­sé avec suc­cès tous les tests d’homologation, bref, on ferait pas mieux en France. En Tché­quie, ça coûte moins cher parce que les salaires sont plus bas, peut-être aus­si que les charges ne sont pas les mêmes, je ne sais pas, mais ce n’est pas une his­toire de fabri­quer des Tra­ban avec des ouvriers sous-qua­li­fiés : les normes sont les mêmes ici et là-bas.

On peut regret­ter, comme le fait bien enten­du la CGT, une pres­sion sur le rythme de concep­tion et de pro­duc­tion, mais celle-ci serait la même chez nouzôt.

En revanche, qui­conque aurait un peu sui­vi s’attendait à ce rap­pel. Parce que dans la liste des modèles concer­nés chez Toyo­ta, y’avait un nom : Aygo. Et que l’Aygo, c’est une 107, qui est elle-même une C1. Elles sortent toutes trois de la même chaîne, après le même assem­blage à par­tir des mêmes com­po­sants, avec deux-trois retouches cos­mé­tiques pour col­ler un lion, un T ou deux che­vrons selon les besoins. Et là, brus­que­ment, on fait sem­blant de décou­vrir ça et de trou­ver ça scan­da­leux alors qu’il y a cinq ans, on le mur­mu­rait en expli­quant que c’était l’idée du siècle.

Donc, en prin­cipe, tout défaut qui touche l’une touche les autres. Dans le cas de PSA, il semble que les 107 et C1 pro­duites ailleurs ne soient pas rap­pe­lées, mais je met­trais ma main au feu qu’il s’agit d’une dif­fé­rence de qua­li­té d’une four­née de pièces, pro­ve­nant peut-être de sous-trai­tants dif­fé­rents, et en aucun cas d’une volon­té déli­bé­rée ou d’un pro­blème d’assemblage.

Sous-entendre que le pro­blème vient d’une délo­ca­li­sa­tion (alors qu’il s’agissait à l’époque d’une nou­velle usine, pas du dépla­ce­ment d’une pré-exis­tante) ou de la pro­duc­tion dans un pays d’Europe cen­trale, alors qu’il vient plus cer­tai­ne­ment d’un pro­blème de concep­tion ou d’une four­née de pièces défec­tueuses, fran­che­ment, ça me paraît modé­ré­ment hon­nête.