Passer la ligne ?

“Sor­tie de route sur cre­vai­son de Lewis Hamil­ton, qui passe quand même la ligne d’arrivée en 14è posi­tion.”

Alors là, une chose est sûre : Hamil­ton n’a pas fran­chi la ligne d’arrivée avec sa voi­ture. Il a peut-être faire l’effort de la rejoindre à pieds, mais c’est pas rece­vable — la juris­pru­dence Joe Bar team est caté­go­rique : un “petit bout d’épave cal­ci­née” ne suf­fit pas, il faut un véhi­cule rai­son­na­ble­ment entier avec son pilote.

Il est en revanche clas­sé, ayant par­cou­ru plus de dis­tance que le der­nier arri­vé — en fait, cinq concur­rents ont été moins loin que lui, même s’ils n’ont pas tous fini dans le mur, parce qu’ils avaient plus de deux tours de retard.

Mais il est vrai qu’un jour­na­liste n’est pas cen­sé faire la dif­fé­rence entre clas­sé et arri­vé

(On peut aus­si rele­ver le fait que ce n’est pas la cre­vai­son qui l’a fait sor­tir, puisqu’elle n’a été que la consé­quence d’une rup­ture méca­nique, mais ça serait du pinaillage et ce n’est pas mon genre. ^^ )