Oscars

Cette nuit, ce sont les Oscars, récompense suprême du cinéma américain et, par tant, du cinéma mondial — faut admettre que les César ont un peu trop tendance à récompenser l’art pour l’art, quitte à ce que ce soient des films à chier qui se regardent le nombril…

Donc, les Oscars.

Et pour une fois, j’ai vu beaucoup des films cités, notamment tous les favoris, qui sont sortis à temps cette année (j’ai l’impression que le décalage entre sorties américaine et française se réduit, merci à la piraterie peut-être ? ^^ ).

Donc, jouons aux pronostics :

Meilleur film

127 heures ; Black swan ; Le discours d’un roi ; Fighter ; Inception ; The social network ; Tout va bien ; Toy story 3 ; True grit ; Winter’s bone.

J’ai vu les huit qui sont sortis chez nous (Fighter et Winter’s bone sont attendus dans les prochaines semaines). Pour moi, c’est Inception qui domine, mais je sais qu’il m’a parlé très personnellement et reconnais volontiers que Black swan, Le discours d’un roi ou même The social network peuvent recevoir le prix sans que ça soit scandaleux.

Par contre, 127 heures, hum… Qu’est-ce qu’il fait là ? Oo’

Acteur dans un rôle principal

Javier Bardem dans Biutiful ; Jeff Bridges dans True grit ; Jesse Eisenberg dans The social network ; Colin Firth dans Le discours d’un roi ; James Franco dans 127 heures.

Je les ai tous vus, sauf Biutiful. Pour moi, c’est bouclé : c’est Colin Firth. Eisenberg est excellent, mais pas bouleversant, Bridges est le vrai concurrent mais il l’a déjà eu l’an passé, et Franco, wouahahaha, non mais c’est une blague ?

Acteur dans un rôle secondaire

Christian Bale dans Fighter ; John Hawkes dans Winter’s bone ; Jeremy Renner dans The town ; Mark Ruffalo dans Tout va bien ; Geoffrey Rush dans Le discours d’un roi.

Pas vu les deux premiers. Renner était excellent, Ruffalo passe-partout (le point faible de Tout va bien, à mon humble avis), donc je roule pour Geoffrey Rush, très bon… Même si d’autres penchent pour Christian Bale, et je veux bien croire qu’il le mérite vu le passé du bonhomme.

Actrice dans un rôle principal

Annette Bening dans Tout va bien ; Nicole Kidman dans Rabbit hole ; Jennifer Lawrence dans Winter’s bone ; Natalie Portman dans Black Swan ; Michelle Williams dans Blue Valentine.

Annette, Michelle, du fond du cœur, désolé. Vous savez que je vous adore, les filles. Désolé aussi pour Jennifer, qui m’a donné des frissons juste dans la bande-annonce tout à l’heure. Mais là, c’est bouclé : c’est Natalie et c’est pas négociable.

Actrice dans un second rôle

Amy Adams ou Melissa Leo dans Fighter ; Helena Bonham Carter dans Le discours d’un roi ; Hailee Steinfeld dans True grit ; Jacki Weaver dans Animal kingdom.

J’ai juste vu Le discours d’un roi et True grit, mais vu le niveau, je pense pas que le prix parte ailleurs (ou alors, Fighter et Animal kingdom, qui sortent dans les prochaines semaines, auront vraiment un second rôle féminin en or massif).

Helena a diablement assuré son rôle de Queen Mum, mais personnellement je penche ici pour Hailee, ce qui serait assez inédit pour une actrice de cet âge et de cette expérience (elle n’a à son actif que deux rôles ponctuels dans des séries télés et une poignée de courts-métrages). Accessoirement, je comprends pas pourquoi elle est nominée comme second rôle, alors que son personnage est le plus important du film et qu’on la voit autant à l’écran que Jeff Bridges, nominé comme premier rôle un peu plus haut. Idée farfelue : la mettre dans une autre catégorie que Natalie, à qui la récompense pour un rôle principal est promise, pour lui filer une statuette à elle aussi. Ça serait fort politique et à la limite de la justice, mais on a déjà vu des arrangements plus bizarres…

Mais après tout, comme j’ai pas vu les trois autres actrices, ça peut tout à fait leur tomber dessus, j’en serai pas choqué.

Film d’animation

Dragons de Chris Sanders et Dean DeBlois ; L’illusionniste de Sylvain Chomet ; Toy story 3 de Lee Unkric.

J’ai pas vu L’illusionniste, du même auteur que Les triplettes de Belleville. À moins que Chomet ait sérieusement rehaussé son jeu, pour ma part, je reste sur l’excellent Dragons, qui m’a beaucoup amusé à défaut de bouleverser l’histoire du cinéma.

Réalisateur

Darren Aronofsky pour Black swan ; David Russell pour Fighter ; Tom Hooper pour Le discours d’un roi ; David Fincher pour The social network ; Joel et Ethan Coen pour True grit.

Toujours pas vu Fighter, je vais finir par croire qu’il faut se pencher dessus — il sort mercredi en huit.

En attendant, pour moi, ça se joue entre les Coen et Aronofsky. The social network est très bien réalisé, mais un ton en-dessous, et Le discours d’un roi manque un poil de nerf par moment. J’ai vraiment du mal à choisir entre True grit et Black swan, dont la réalisation est très différente : sobriété westernesque classique pour l’un, flamboyance baroque pour l’autre. Dans tous les cas, ça sera mérité.

Montage

Andrew Weisblum pour Black swan ; Pamela Martin pour Fighter ; Tariq Anwar pour Le discours d’un roi ; Jon Harris pour 127 heures ; Angus Wall et Kirk Baxter pour The social network.

Éliminons d’entrée l’épileptique qui a pondu le montage de 127 heures : si je dois le féliciter, ça sera pour son boulot sur Kick-Ass (oui oui, c’est le même Jon Harris), mais certainement pas pour ce clip — où, soyons honnête, il a fait ce qu’il a pu pour dynamiser un film plombé dès le scenario.

À moins que Fighter soit un grand montage, ce qui est possible, je roule ici pour Andrew Weisblum.

Bande originale

John Powell pour Dragons ; Hans Zimmer pour Inception ; Alexandre Desplat pour Le discours d’un roi ; A.R. Rahman pour 127 heures ; Trent Reznor et Atticus Ross pour The social network.

Tiens, j’ai vu les cinq.

Zimmer et Rahman sont out d’entrée, ou alors le jury a de la merde dans les oreilles. Aucune des autres B.O. ne m’a vraiment marqué, donc que le meilleur gagne.

Effets visuels

Alice au pays des Merveilles ; Au-delà ; Harry Potter et les reliques de la mort, première partie ; Inception ; Iron man 2.

Ça m’écorche le cul, mais je dois l’admettre : Iron man 2 a vraiment de super effets visuels. C’est sans doute le plus impressionnant des cinq et je serais pas étonné qu’il l’emporte ; pourtant, à sa façon, Au-delà en fait plus : l’utilisation des effets spéciaux pour obtenir un résultat ultra-réaliste fonctionne à fond. Inception est plus classique, mais parfaitement maîtrisé, donc peut recevoir une statuette aussi.

Scenario adapté

127 heures ; The social network ; Toy story 3 ; True grit ; Winter’s bone.

N’ayant pas vu le dernier, je votre pour True grit.

Scenario original

Another year ; Le discours d’un roi ; Fighter ; Inception ; Tout va bien.

Inception, Inception, Inception !!! C’est tout ce que j’ai à dire à propos de ça.

Voilà, rendez-vous demain pour savoir dans quelles rubriques l’Académie m’aura énervé. ^^