Boum !

Je surveille assez peu la fréquentation de ce blog. Toutefois, j’ai jeté un œil à Analytics aujourd’hui.

Page d’accueil, ça fait un choc :

frequentation_fukushima

J’ai fait plus d’un quart de mes visites mensuelles sur le seul 14 mars, avec 244 visiteurs uniques, et un cinquième le lendemain.

Le 13 mars, je publiai mon premier blabla sur les centrales nucléaires, qui parlait notamment du traitement journalistique de telles informations et de l’emploi de « mots magiques » qui remplacent information et réflexion mais font grimper l’audience. Au total, ce billet a été chargé 556 fois en six jours, et domine très largement tout le reste des publications : la page d’accueil est deux fois moins visitée, et la troisième page la plus chargée fait… 43 lectures.

Au passage, j’ai également accueilli mes premiers lecteurs du Japon. Trois en banlieue de Tōkyō, cinq depuis Ōsaka — où l’on trouve une communauté française relativement implantée, dont au moins un lecteur des Nums qui a dû arriver par le forum. Moins glorieux, la part de Windows est brutalement remontée à plus de 60 %, alors que j’avais un lectorat majoritairement unixien (manchots ou pommes).

De manière assez amusante, on ne retrouve pas trop ces résultats dans les mots-clefs. En fait, j’ai beaucoup de liens qui ont été faits sur divers forums par des gens que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam (avec d’ailleurs des commentaires plutôt sympathiques, à part un pinailleur pire que moi qui me reproche d’avoir mis « hydrogène » au lieu de « deutérium et tritium »), et la première expression googlée en rapport direct est « franck mée nucleaire », ce qui me laisse penser qu’il s’agit de gens qui avaient déjà vu cette page et la cherchaient.