Boum !

Je sur­veille assez peu la fré­quen­ta­tion de ce blog. Tou­te­fois, j’ai jeté un œil à Ana­ly­tics aujourd’hui.

Page d’accueil, ça fait un choc :

frequentation_fukushima

J’ai fait plus d’un quart de mes visites men­suelles sur le seul 14 mars, avec 244 visi­teurs uniques, et un cin­quième le len­de­main.

Le 13 mars, je publiai mon pre­mier bla­bla sur les cen­trales nucléaires, qui par­lait notam­ment du trai­te­ment jour­na­lis­tique de telles infor­ma­tions et de l’emploi de “mots magiques” qui rem­placent infor­ma­tion et réflexion mais font grim­per l’audience. Au total, ce billet a été char­gé 556 fois en six jours, et domine très lar­ge­ment tout le reste des publi­ca­tions : la page d’accueil est deux fois moins visi­tée, et la troi­sième page la plus char­gée fait… 43 lec­tures.

Au pas­sage, j’ai éga­le­ment accueilli mes pre­miers lec­teurs du Japon. Trois en ban­lieue de Tōkyō, cinq depuis Ōsa­ka — où l’on trouve une com­mu­nau­té fran­çaise rela­ti­ve­ment implan­tée, dont au moins un lec­teur des Nums qui a dû arri­ver par le forum. Moins glo­rieux, la part de Win­dows est bru­ta­le­ment remon­tée à plus de 60 %, alors que j’avais un lec­to­rat majo­ri­tai­re­ment unixien (man­chots ou pommes).

De manière assez amu­sante, on ne retrouve pas trop ces résul­tats dans les mots-clefs. En fait, j’ai beau­coup de liens qui ont été faits sur divers forums par des gens que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam (avec d’ailleurs des com­men­taires plu­tôt sym­pa­thiques, à part un pinailleur pire que moi qui me reproche d’avoir mis “hydro­gène” au lieu de “deu­té­rium et tri­tium”), et la pre­mière expres­sion goo­glée en rap­port direct est “franck mée nucleaire”, ce qui me laisse pen­ser qu’il s’agit de gens qui avaient déjà vu cette page et la cher­chaient.

Voir aussi :