Facebook : le privé plutôt que l’officiel ?

Il y a quelque temps, Facebook lançait un bandeau invitant à faire du site sa page de démarrage, histoire de drainer un peu plus de trafic vous permettre de garder plus facilement encore le contact avec vos amis contacts.

Personnellement, ayant des arrangements avec Firefox qui m’évitent de passer par là (c’est apparu dans Firefox 4, ça s’appelle « épingler cet onglet », et ça permet de conserver en mémoire une liste de pages à ouvrir au démarrage, super pratique), je ne suis pas intéressé. J’avais donc pris l’habitude cliquer directement sur la petite croix pour fermer ce bandeau, que je n’avais pas vu depuis deux mois.

Ce matin, il est réapparu.

facebook-page-d_accueil

Il y a une chose qui m’a frappé : même deux mois après, il m’affiche toujours les deux mêmes contacts.

Logique, direz-vous. Ça doit être ceux avec lesquels j’échange le plus, ceux qui croisent le plus mon mur, bref, ceux qui justifieraient que je fasse d’eux ma page d’accueil pour me jeter avidement sur leurs nouveautés dès le démarrage de mon ordinateur.

Il se trouve que ce n’est pas le cas.

D’abord, ce ne sont pas mes contacts qui publient le plus. L’une a publié 16 choses (liens, statuts…) depuis début juillet, l’autre 5, alors que j’ai des contacts qui publient tous les jours. Logiquement, ce sont donc des contacts chez qui j’envoie assez rarement des commentaires.

Ensuite, ce ne sont pas les contacts qui commentent le plus mes publications. J’ai une paire de collègues qui « aiment » quasiment tout ce que je lie ou pense, et ces derniers temps y’a eu pas mal d’actus aéronautiques (salon du Bourget, accrochage du Mustang et du Skyraider à Duxford…) qui ont entraîné des discussions soutenues sur mon mur avec les autres maniaques de n’avions.

Ce ne sont pas non plus les contacts sur les publications desquels je clique le plus souvent sur « j’aime » — en fait, l’un de ces contacts est un utilisateur régulier de Spotify et publie régulièrement des morceaux de musique que « j’aime », mais rien de ceci avec l’autre, maniaque de zik aussi à ses moments mais plutôt de trucs qui me laissent assez froid genre Public Enemy, Dr Dre, Gainsbourg, tout ça….

Par ailleurs, les deux personnes concernées ne sont pas dans les mêmes groupes Facebook (oui, je suis un grand maniaque du classement par groupes, c’est LE truc que j’aime dans Google+ que d’avoir fait ça clairement et simplement).

Non, le seul vrai point commun que j’ai trouvé entre ces deux « amies » (oui, ce sont toutes deux des femmes), c’est que ce sont des personnes avec qui je communique régulièrement par messagerie instantanée Facebook, faute de les avoir dans mes contacts d’autres messageries instantanées.

Paradoxalement, ce sont donc des contacts avec qui je communique finalement plutôt occasionnellement : ceux avec qui j’ai des conversations acharnées (les vrais amis et les collègues de travail, essentiellement), j’ai toutes leurs coordonnées et je les ai par SMS ou, plus fréquemment, par Gtalk ou MSN : l’association Pidgin/Facebook étant d’une stabilité toute relative, j’évite ce protocole quand j’ai la possibilité de faire autrement. En fait, si quelqu’un veut deviner de qui je suis le plus proche en passant par ma messagerie instantanée, il ferait bien mieux de regarder les conversations MSN que Facebook…

Quoi qu’il en soit, au delà l’amusement provoqué par cette erreur de ciblage qui fait préférer des contacts moins réguliers que les vrais amis, je m’étonne un peu. Cette prééminence de la messagerie instantanée, par essence privée, sur les échanges plus ou moins publics au niveau des « murs » me fait un effet étrange : j’ai vaguement l’impression que Facebook utilise ce qu’il pense savoir plutôt que ce qu’il sait officiellement, un peu comme quelqu’un qui préférerait écouter les rumeurs sur votre vie privée plutôt que consulter votre état-civil…