Bien rentré

J’ai été un peu absent depuis huit jours. Ras­su­rez-vous, tout va bien : j’é­tais juste pas ici.

J’é­tais là.

Baltique

Bilan de l’o­pé­ra­tion :

  • 11h35 de vol sur Cess­na 172, que je n’a­vais jamais tou­ché avant. Plus 11h35 sur le siège arrière, à suivre ce qu’il se passe.
  • Six décol­lages et six atter­ris­sages (les deux nombres cor­res­pondent, c’est bon signe). Un atter­ris­sage impec­cable à Enghien en ren­trant, c’est valo­ri­sant, et puis ça per­met de faire croire à ceux qui n’ont pas vu les cinq pré­cé­dents qu’on maî­trise grave.
photo de l'instructeur
pho­to de l’ins­truc­teur
  • Pre­mière expé­rience de vol “on top”, c’est joli. Enfin, les forêts et les lacs sué­dois, c’est pas vilain non plus, et les îles de la Frise valent le détour, bref, y’a que la Pologne qui est vrai­ment plate et morne.
  • Un bol hal­lu­ci­nant avec la météo, du vent dans le dos qua­si­ment tout le temps, à peine un peu d’o­rages en fin de par­cours pour nous rap­pe­ler qu’on revient en région pari­sienne.
  • Une bonne prise de chou avec les pla­fonds de carte ban­caire, qui évi­dem­ment sont tapés le same­di après-midi quand la banque est fer­mée jus­qu’au mar­di matin.
  • 58 Go de fichiers à trier, soit envi­ron 900 pho­tos (mer­ci les Raw+Jpg ). Je pré­vois d’en voir le bout vers 2020. [Mise à jour le… 2 jan­vier 2017 : en fait, j’ai trié ce dos­sier en prio­ri­té, du coup c’est fait depuis juin, les pho­tos sont là. J’au­rais dû mettre ce billet à jour avant. Déso­lé.]
  • Pour le bilan finan­cier, on atten­dra que les comptes soient faits, notam­ment du côté du car­bu­rant (par­tiel­le­ment rem­bour­sé par le club), mais ma convic­tion est d’ores et déjà faite : ça devrait faire par­tie du cur­sus de tous les élèves d’aé­ro-club.