La pensée du jour

J’étais pas là depuis same­di, du coup j’ai pas réagi tout de suite. Mais en gros, l’actu du début de semaine, c’est qu’il y a un type qui voit des fou­teurs de merde avec des cas­se­roles et qui parle d’un “cli­mat de qua­si-guerre civile” ; l’autre, qui entend un coup de feu et qui dit “j’espère qu’il n’y a rien de grave”.

Je crois qu’il y en a un des deux qui est plus à sa place que l’autre dans la veste de meneur de la nation.

C’était la pen­sée du jour. Ces cinq der­nières années, j’ai pas dit du bien de notre pré­sident tous les jours, mais c’est comme les envies pres­santes : quand il faut, il faut.

Voir aussi :