Joyeux anniversaire

“Ils sont fous, ces Bre­tons.”

Cet adage, connu depuis deux mil­lé­naires, fut à la base de notre idée de génie du jour. Elle était simple : une anti­lope ne saute pas plus de six mètres mais, si l’on en met une sur les épaules d’une autre et qu’elle saute elle-même à l’apogée, peut-être celle-ci pour­ra-t-elle fran­chir dix mètres. Comme ça ne suf­fi­sait pas (il fal­lait sau­ter… 12 000 km !), nos cou­sins d’outre-Manche ont mul­ti­plié les niveaux, bâtis­sant une pyra­mide d’une quin­zaine d’animaux qui fai­saient le grand saut les uns après les autres. Autant dire que l’équilibre était pré­caire et l’opération com­pli­quée, et qu’un seul mou­ton noir pou­vait mettre à bas l’ensemble. Le résul­tat était limi­té, mais l’objectif fut atteint : mon­trer que les cer­vi­capres de Miss Mag­gie avaient les pattes longues.

17 vols, 17 ravi­taille­ments, jusqu’à 16 h de vol, pour faire un trou qu’une pel­le­teuse répa­rait en deux heures. — tra­duc­tion du sché­ma de Sil­vestre Zaba­la et al.

Joyeux anni­ver­saire, Black Buck.