Joyeux anniversaire

Papa n’a­vait aucune idée de com­ment on fait les bébés. Il a donc adap­té la recette du bon doc­teur Fran­ken­stein : il a pris des mor­ceaux et les a col­lés au hasard jus­qu’à ce que ça marche. Son pre­mier bébé avait donc les bras à la place des jambes, les che­villes à la place des coudes et les biceps à la place de… d’autres par­ties de son ana­to­mie. L’en­fant était moche, mais il par­vint à faire ses pre­miers pas, convain­cant Papa qu’il allait dans la bonne direc­tion. Celui-ci fit donc un deuxième bébé ; plus élé­gant, il avait un esprit un peu soli­taire mais s’a­vé­ra bon cou­reur, convain­cant Papa qu’il allait dans la bonne direc­tion. Celui-ci fit donc un troi­sième enfant, un peu plus cos­taud, mar­chant tou­jours sur les bras, avec un genou sous le men­ton et deux tibias sous les ais­selles. Le petit se révé­la cou­reur de fond hors pair et bon cama­rade, adepte des longues pro­me­nades en trio. On peut lui repro­cher un cer­tain éli­tisme — il déteste la coun­try et ne marche dans la boue que contraint et for­cé — mais il reste un grand séduc­teur et, mal­gré sa qua­ran­taine, il paraît tou­jours jeune.

Rutan Long-EZ
Long-EZ, le monstre du Dr Rutan.

Joyeux anni­ver­saire, Rutan Long-EZ.